Votre navigateur est obsolète et n’est plus soutenu. Pour pouvoir regarder ce site Internet sans erreurs, il vous faut un navigateur actualisé. Veuillez effectuer une mise à niveau pour un navigateur plus moderne. Merci.
Chrome Internet Explorer Safari Firefox

Posez vos questions directement au responsable Suisse.avec Inside Mobility.

Adamo Bonorva, responsable de Mobility car sharing Suisse (Inside Mobility 22.09.2016)

de Songul Ayna

Question: Je voulais savoir si je peux passer la 2eme phase pour garantir mon permis de conduire, en utilisant une voiture Mobility?

Adamo Bonorva: Oui, cela est absolument possible. Mobility car sharing est ouvert à toutes personnes disposant d’un permis de conduire.

de Marc Humbert-Prince

Question: Exerçant des responsabilités politiques au sein de la commune de Bevaix /NE (3’900 habitants) est-ce que vous envisageriez de mettre des véhicules Mobility à disposition des usagers dans un garage collectif?

Adamo Bonorva: Mobility s’efforce en permanence d’élargir son offre et de la rendre accessible au plus grand nombre de clients possible. Notre offre s’oriente à la demande. Il n’existe pas de valeur de référence mais notre expérience nous montre que – dans une commune comptant moins de 5'000 habitants – la demande n’est pas assez élevée pour atteindre un taux d’utilisation satisfaisant. Dans ces communes-là, on attache souvent beaucoup d’importance à la voiture privée car elle assure la mobilité quotidienne nécessaire. Voici les raisons pour lesquelles nous n’avons pas prévu d’emplacement Mobility à Bevaix. En plus, nous ne jugeons pas idéal un emplacement dans un garage collectif car celui-ci entraîne souvent des difficultés d’accès à l’emplacement.

de Frédéric Bataillard

Question: Pourquoi n'y a-t-il pas de véhicules Mobility dans les petites gares, vers la fin et au terminus de lignes CFF? par exemple: Vallorbe (VD), Le Pont (Vallée de Joux VD), Le Brassus (Vallée de Joux VD), L'Isle (VD), Bière (VD), Les Diablerets (VD).

A contrario pourquoi y a-t-il 98 voitures disponibles dans Lausanne et les communes autour alors que les transports publiques desservent (correctement) la région lausannoise?

Un grand merci pour ce système de car sharing!

Adamo Bonorva: Environ 70% de nos emplacements se trouvent dans les villes ou les agglomérations et environ 30% dans les régions moins denses en population. La raison étant que le car sharing fonctionne particulièrement bien en interaction avec les transports publics, dont l’offre est bien sûr meilleure dans les villes. Grace à cette combinaison, on peut renoncer à une voiture privée en toute confiance, tout en évitant des coûts et des soucis.

Dans les communes plus petites, par contre, la demande est souvent trop faible pour atteindre un taux d’utilisation suffisant des véhicules Mobility. Ici, on attache toujours beaucoup d’importance à la voiture privée car elle assure la mobilité quotidienne nécessaire. De plus, la surcharge de trafic est moins forte et la cadence des transports publics est moins bonne que dans les villes.

de Laurence Pfister

Question: Je suis une sociétaire de Mobility depuis des années et j'en suis très satisfaite du système. Comme les voitures mises à disposition sont toujours relativement neuves, je me demandais si vous les vendez régulièrement, et s'il est possible pour les usagers / sociétaires / le public de les acheter. Et si oui, comment?

Adamo Bonorva: Normalement, nous revendons nos véhicules après quatre ans d’utilisation. Nous vendons ces voitures d’occasion exclusivement à des revendeurs (entreprises). Nous ne pouvons donc pas vous faire d’offre aujourd’hui.