Votre navigateur est obsolète et n’est plus soutenu. Pour pouvoir regarder ce site Internet sans erreurs, il vous faut un navigateur actualisé. Veuillez effectuer une mise à niveau pour un navigateur plus moderne. Merci.
Chrome Internet Explorer Safari Firefox

BUSINESS CAR SHARING

Bzzz, bzzz, bzzz …

… fait un environnement intact. Un son que l’on entend de moins en moins souvent à mesure que les colonies d’abeilles disparaissent. Une start-up zurichoise réagit en faisant de nous des éleveurs d’abeilles sauvages.

Fascinant pour les grands et les petits: observer les abeilles sauvages.

Insecticides, excès d’engrais, maladies, rien n’est épargné aux abeilles sauvages! Comment s’étonner alors que la moitié des 600 espèces indigènes soit menacée d’extinction? Un nombre d’autant plus effrayant que ce sont souvent ces pollinisateurs zélés qui font pencher la balance en faveur de la survie de nombreuses plantes sauvages et cultivées. "Il faut que cela change maintenant", déclare Thomas Strobl, 35 ans, biologiste et co-fondateur de Wildbiene + Partner. Son entreprise a eu une idée ingénieuse: "Nous fournissons à des personnes privées des nichoirs pour abeilles avec cocons, à leur domicile. Suspendus dans votre jardin ou sur votre balcon, ils permettent d’observer l’activité intense des petits insectes.» À peine sortis de leurs cocons au printemps, ils commencent à se reproduire et à stocker pollen et nectar pour leur progéniture. Par la même occasion, ils pollinisent les arbres et arbustes fruitiers, ainsi que d’autres plantes de leur environnement.

Comme nous, Mobility oeuvre en faveur d’un futur écologique et durable.

Thomas Strobl, Wildbiene + Partner

De doux voisins
Depuis la fondation de l’entreprise il y a trois ans, un demi-million d’abeilles maçonnes ont déjà vu le jour. Les êtres humains n’ont rien à craindre, explique le biologiste: "Cette espèce ne pique pas et ne s’intéresse ni à la nourriture ni aux boissons sucrées." En outre, elle est très adaptable, y compris en milieu urbain.

Au service des vergers
La durée de vie d’une abeille maçonne n’est que de deux mois. Durant cette période, tout tourne autour de la subsistance de l’espèce: dans des branches de bambou, elle dépose suffisamment de nourriture pour les larves, puis en colmate les accès pour les protéger à l’aide de terre glaise. En automne, les larves tissent un cocon avant de se métamorphoser. Le moment est alors venu de retourner les nids à Thomas Strobl et à ses collaborateurs qui assurent leur hibernation dans de bonnes conditions puis, au printemps, fournissent aux clients quinze nouveaux cocons. Tous les autres cocons élevés rejoignent de grandes ruches qui, placées dans les exploitations fruitières des paysans suisses, vont contribuer à ce que nous ayons de délicieuses cerises, quetsches ou abricots.

Sur les routes avec Mobility
Pour se rendre chez ses clients ou transporter de grands nichoirs dans les exploitations fruitières, Wildbiene + Partner recourt exclusivement au Mobility Business car sharing. Pour Thomas Strobl, cette offre est optimale, car garante d’une mobilité flexible à juste prix: "Comme nous, Mobility oeuvre en faveur d’un futur écologique et durable. Je trouve cela épatant!"

Devenez parrain ou marraine d’abeilles sauvages
Avec le code BeeHappy0816, les clients Mobility bénéficient d’une remise de CHF 20 sur un nichoir BeeHome Classic ou BeeHome Observer.
Pour en savoir plus shop.wildbieneundpartner.ch