Votre navigateur est obsolète et n’est plus soutenu. Pour pouvoir regarder ce site Internet sans erreurs, il vous faut un navigateur actualisé. Veuillez effectuer une mise à niveau pour un navigateur plus moderne. Merci.
Chrome Internet Explorer Safari Firefox

Résultat du test: catégorie Premium supprimée chez Mobility

Les voitures Premium n’ont pas d’avenir chez Mobility: un test d’un an a montré que trop peu de car sharers sont prêts à payer le prix correspondant. Par ailleurs, Mobility souhaite miser fortement à l’avenir sur les motorisations alternatives. La catégorie Premium n’est donc d’ores et déjà plus proposée. Des changements se dessinent également dans les autres catégories.

Une part non négligeable des voitures neuves vendues en Suisse concerne des modèles et marques haut de gamme, une tendance que Mobility a suivie il y a un an: en équipant les véhicules correspondants d’entreprises partenaires de la technologie de car sharing, elle a pu tester les voitures sans avoir à faire leur acquisition. Avec la nouvelle catégorie "Premium", Mobility souhaitait convaincre encore plus d’utilisateurs de partager les voitures au lieu de les acheter eux-mêmes.

Des chiffres d’utilisation trop bas

Après un projet pilote d’un an accompagné par la Fachhochschule Nordwestschweiz (FHNW) et des sondages menés en conséquence auprès de la clientèle, les choses sont claires: la catégorie Premium fait maintenant partie du passé. Roland Lötscher, directeur de Mobility, nous l’explique: "Les tarifs d’utilisation de la catégorie Premium se basaient sur la valeur élevée des voitures, mais restaient trop chers pour de nombreux clients. L’utilisation est donc restée en dessous des attentes." Les véhicules ont certes suscité de l’intérêt, mais il s’agissait majoritairement d’essais ponctuels. "La gamme Premium serait restée un produit de niche. Or notre offre doit être plus adaptée au grand public", conclut Roland Lötscher.

Accent mis sur les motorisations alternatives

Mobility met par ailleurs davantage l’accent sur les motorisations électriques et hybrides, ce qui constitue une autre raison de l’arrêt du projet. D’ici 2023, ce sont 700 voitures alternatives qui doivent intégrer la flotte, l’objectif général étant que toute la flotte de Mobility soit climatiquement neutre d’ici 2035 au plus tard. Il aurait été possible de proposer aussi la catégorie Premium avec des motorisations entièrement électriques, mais la démarche aurait été encore moins rentable.

Des Tesla dans la catégorie Emotion, fin de la catégorie Micro

Des changements s’annoncent aussi dans d’autres catégories Mobility. Les deux Tesla de Bâle et Zurich-Altstetten peuvent désormais être réservées dans la catégorie Emotion et leur nombre devrait bientôt augmenter. Par ailleurs, les Smart ont atteint la fin de leur durée d’exploitation et devraient être remplacées par les catégories Budget, Economy et parfois Combi. Pour les voitures électriques, Mobility se concentre en effet sur des modèles multiplaces avec un bon rapport qualité-prix – des conditions que ne remplissait pas le nouveau modèle électrique de la Smart fortwo.

Du plus petit au plus grand: chez Mobility, vous retrouvez des catégories de véhicules pour chaque besoin.

2’860 voitures en diverses catégories