Votre navigateur est obsolète et n’est plus soutenu. Pour pouvoir regarder ce site Internet sans erreurs, il vous faut un navigateur actualisé. Veuillez effectuer une mise à niveau pour un navigateur plus moderne. Merci.
Chrome Internet Explorer Safari Firefox

Mobility Scooter: envie de plus

Depuis le mois d’avril, des scooters électriques rouges sillonnent Zurich. Mobility tire un bilan positif: des milliers de clients se sont déjà inscrits pour profiter de cette offre. Aussi sera-t-elle bientôt proposée dans une autre ville.

Les scooters atteignent une vitesse de 45 km/h; des casques sont placés dans le top-case.

Que diriez-vous si, dans votre ville, vous aviez la possibilité de localiser un scooter situé à proximité, de vous rendre d’un point A à un point B et, une fois arrivé à destination, de le laisser tout simple-ment sur place. Grâce à Mobility, c’est le cas aujourd’hui à Zurich où 200 scooters électriques font la joie des utilisateurs... et de l’environnement. «Avec plus de 4’500 clients déjà inscrits, nos attentes se sont réalisées», commente Tabea Leibundgut, responsable du projet. De plus, les véhicules n’ont que rarement dû être changés de place et il n’y a pratiquement pas eu de dommages enregistrés. «Cela nous rend optimistes pour l’avenir de cette offre.»

"Nous avons l’intention de bientôt mettre des scooters Mobility en circulation dans une autre ville."

Tabea Leibundgut, Mobility

Bientôt dans d’autres grandes villes
Le succès enregistré à Zurich incite la coopérative à étendre cette offre à d’autres villes. Elle n’a toutefois pas encore décidé dans lesquelles. Les agglomérations comme Genève, Bâle, Lausanne et Berne s’y prêtent tout particulièrement. «Nous avons l’intention de mettre des scooters Mobility en circulation dans une autre ville en 2019», déclare Tabea Leibundgut.

Pour les petits déplacements
Il est bien évident que l’offre de scooters électriques est un atout aussi pour les villes elles-mêmes: ils n’émettent ni gaz d’échappement ni bruits désagréables aux oreilles des habitants. De plus, une enquête a montré que les utilisateurs des scooters combinaient un trajet sur deux avec les transports publics. «Grâce à la mobilité combinée, beaucoup de clients Mobility se passent d’un véhicule privé. Plus nous parviendrons à convaincre de gens d’opter pour Mobility, mieux cela sera pour l’environnement», conclut Tabea Leibundgut.