Votre navigateur est obsolète et n’est plus soutenu. Pour pouvoir regarder ce site Internet sans erreurs, il vous faut un navigateur actualisé. Veuillez effectuer une mise à niveau pour un navigateur plus moderne. Merci.
Chrome Internet Explorer Safari Firefox

Vaste expansion du parc de véhicules électriques et hybrides de Mobility

Les clients Mobility et l’environnement peuvent se réjouir: d’ici 2023, la société coopérative proposera 700 voitures à la motorisation alternative, soit deux fois plus qu’aujourd’hui. L’objectif est de se rapprocher des valeurs ambitieuses de CO2 définies par la Confédération.

Les véhicules qui intègrent la flotte de Mobility doivent répondre à des critères stricts: des normes de sécurité élevées, une simplicité d’utilisation, mais aussi la meilleure compatibilité écologique possible. La société coopérative suit volontairement les objectifs cibles de la Confédération, qui prévoient pour les nouveaux véhicules une émission maximale de CO2 de 95 grammes par kilomètre. "Notre ambition est de nous rapprocher de cette valeur avec l’ensemble de notre flotte", déclare Roland Lötscher, directeur de Mobility. L’entreprise compte ainsi au moins multiplier par deux son nombre de véhicules électriques et hybrides d’ici 2023. Les véhicules essence et diesel devront quant à eux céder leur place. "Nous poursuivons ainsi notre démarche déjà engagée: proposer davantage de motorisations alternatives", se réjouit R. Lötscher. Aucune limite n’est fixée: si les conditions-cadres de l’électromobilité s’améliorent plus vite que prévu, la société coopérative reverra à la hausse ses achats.

Des objectifs ambitieux fixés par la Confédération

L’objectif de 95 grammes de CO2 par kilomètre fixé par la Confédération a été défini avant le scandale du diesel. Depuis, c’est toutefois la nouvelle méthode de mesure WLTP qui est utilisée. Elle permet d’obtenir des émissions gazeuses plus réalistes, c’est-à-dire 20% plus élevées en moyenne qu’avec l’ancienne méthode NEDC. Pour Mobility, le rapprochement de l’objectif de CO2 constitue donc un défi important qu’elle pourra relever grâce au développement de la flotte électrique et hybride. Si la flotte de Mobility était évaluée selon l’ancienne méthode NEDC, on obtiendrait en 2023 un résultat de 76 grammes de CO2 par kilomètre.

Catégorie Electro: 30% de remise

Essayez: jusqu’au 15 janvier 2020, vous économisez 30% en circulant avec la catégorie Electro. Il vous suffit de saisir le code 19ELECTRO3 (à usage unique) lors de la réservation pour profiter d’un déplacement silencieux, sans émission de CO2!

N’hésitez pas à nous faire part de vos retours sur votre expérience en véhicule électrique sur les réseaux sociaux!

Développement de la flotte électrique malgré des conditions-cadres difficiles

L’augmentation du parc comportant actuellement 90 véhicules électriques n’est pas sans risque sur le plan entrepreneurial. "Les prix d’achat élevés et l’absence d’infrastructure de charge rendent encore difficile l’exploitation rentable en car sharing. En outre, de nombreuses personnes ont encore des craintes quant à l’utilisation ou l’autonomie des véhicules", déclare R. Lötscher. Ces craintes sont toutefois infondées: les Renault Zoe utilisées chez Mobility peuvent parcourir jusqu’à 400 kilomètres avec une seule charge de batterie. Et leur fonctionnement est aussi très simple, comme le montre cette vidéo. C’est l’une des raisons pour lesquelles Mobility croit à l’électromobilité: "Nous sommes convaincus du fait qu’elle se développera rapidement et saura séduire de plus en plus de clients. Pour nous, les voitures électriques sont un pilier important pour l’avenir." Du reste, chez Mobility, les voitures électriques sont chargées avec de l’électricité provenant à 100% d’énergie solaire et hydraulique suisse.

Les voitures hybrides et au biogaz complètent l’offre

La société coopérative se développe également dans le domaine de la motorisation hybride, avec 120 véhicules disponibles dès aujourd’hui. La flotte alternative est complétée par 100 véhicules au biogaz disponibles en free-float depuis deux ans dans la ville de Genève. Par ailleurs, Mobility elle-même veille à la durabilité pour ses propres déplacements: tous les collaborateurs chargés de l’entretien et du nettoyage de la flotte circulent aussi au biogaz.

Mobility teste Tesla

Récemment, le premier véhicule Mobility Tesla de Suisse a été placé à la gare de Bâle (communiqué de presse PDF). La voiture électrique fait partie d’un projet dans le cadre duquel des véhicules d’entreprises partenaires sont intégrés à la flotte de Mobility. Un test d’un an en collaboration avec Revendo doit montrer si les utilisateurs trouvent la Tesla suffisamment conviviale dans un contexte quotidien de car sharing.