Votre navigateur est obsolète et n’est plus soutenu. Pour pouvoir regarder ce site Internet sans erreurs, il vous faut un navigateur actualisé. Veuillez effectuer une mise à niveau pour un navigateur plus moderne. Merci.
Chrome Internet Explorer Safari Firefox

«Nous avons revendu notre 2e voiture»09.05.2013

Le car sharing est un complément de mobilité optimal, en particulier pour les familles: Entre le travail, les excursions le week-end, l’entraînement de unihockey, les courses et les vacances, la famille Keller de Sursee se déplace énormément. Pour couvrir ses besoins de mobilité, elle a opté pour Mobility... et renoncé à sa seconde voiture.

Cher Monsieur, votre famille est très active. A quelles occasions vous faut-il une auto?
«Nous utilisons notre voiture le plus souvent le week-end, pour faire des excursions, les courses de la semaine ou pour accompagner nos deux fils aux tournois de unihockey ou de football. Mais nous avons aussi besoin de flexibilité durant la semaine, en particulier pour le travail: je suis banquier et je me rends à Zoug pour travailler; par ailleurs, je suis amené à visiter des biens immobiliers. Nous avons donc absolument besoin d’un second véhicule.»

Pendant longtemps, vous avez eu deux voitures, puis vous avez remplacé la seconde par Mobility. Pour quelle raison?
«Ma femme et moi avons discuté un jour des coûts que représentait notre seconde voiture et de mon trajet pour aller travailler. Suite à cela, j’ai décidé de prendre un abonnement d’essai chez Mobility et un abonnement mensuel CFF. Je me suis rapidement rendu compte de la simplicité du système de réservation de Mobility et que j’arrivais bien plus détendu à mon travail avec les transports publics. C’est lorsque nous avons constaté que nous arrivions même à nous organiser parallèlement le week-end que nous nous sommes décidés: nous avons vendu notre seconde voiture et sommes devenus clients Mobility et CFF.»

Qu’est-ce qui a changé depuis la vente de votre seconde voiture?
«Nous sommes aussi mobiles qu’avant. Je vais à la gare en vélo puis je prends le train pour me rendre à mon travail. En route, je fais mes réservations Mobility tranquillement sur iPad. Le week-end, nous nous concertons et complétons notre mobilité avec Mobility selon les besoins.»

Qu'en disent les enfants?
«Ils trouvent ça splendide, notamment parce que, en été, nous faisons toujours une excursion avec un cabriolet Mobility. Pour nos fils, il n’y a rien de mieux.»

Avez-vous calculé les économies que vousréalisez de cette manière?
«Nous avons fait un calcul simple: nousdépensions en moyenne CHF 10'000.– par anen amortissements, essence, place de parc,assurance, service et réparations pour notreseconde voiture. Avec Mobility, ces frais sontbien inférieurs puisque nous ne payons queles coûts réels de nos trajets. En outre, nousn’avons pas besoin de nous occuper de changerles pneus ni du nettoyage de la voiture.»

Que pensez-vous de la souplesse de Mobility?
(En souriant) «Le mois dernier, ma femmea oublié que j’avais besoin de notre voiturepour un rendez-vous professionnel. Elle étaitpartie avec les enfants et n’était pas joignablesur son portable. C’est l’app Mobility qui m’asauvé: j’ai pu trouver tout de suite où il y avaitun véhicule Mobility libre. Cinq minutes plustard, j’étais prêt à démarrer.»

 

Lisez notre plein Mobility-Journal 02/2013 (PDF).

Commentaires

Pas de commentaires

Commenter

Les commentaires seront d’abord modérés avant d’être mis en ligne. Les commentaires anonymes, portant atteinte à la personnalité et à caractère tendancieux ne seront pas publiés.