Une partie de la solution et non une partie du problème: lorsque les voitures Mobility deviennent des powerbanks

Dans le cadre du projet pilote V2X Suisse, 50 voitures électriques de Mobility se transforment en powerbanks. Lorsqu’elles ne sont pas utilisées, elles restituent de l’électricité et soulagent ainsi le réseau électrique. Cet article vous explique ce que vous devez savoir à propos de cette innovation et ce qui change pour les clients de Mobility.

22.09.2022

  • Mobility

Actuellement, il ne se passe pas un jour sans que l’on entende parler de la menace de la crise Ă©nergĂ©tique. Naturellement, Mobility travaille Ă©galement d’arrache-pied sur cette question. Depuis la crĂ©ation de notre entreprise, nous recherchons constamment des solutions innovantes et durables. Ce travail s’inscrit Ă©galement dans notre objectif, Ă  savoir rendre toute notre flotte Ă©lectrique d’ici 2030 au plus tard. Naturellement, nous savons que le dĂ©veloppement de l’électromobilitĂ© nous met face Ă  certains dĂ©fis.  C’est prĂ©cisĂ©ment pour cette raison que nous avons lancĂ© le projet «V2X Suisse» avec plusieurs partenaires solides. L’idĂ©e de base consiste dans le fait que les voitures Ă©lectriques ne soient pas seulement consommatrices de courant, mais puissent rĂ©injecter de l’énergie dans le rĂ©seau lorsqu’elles ne servent pas. Le projet V2X a Ă©tĂ© lancĂ© officiellement Ă  Berne le 6 septembre 2022. Nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir.

De quoi s’agit-il précisément?

L’idée de V2X et de la recharge bidirectionnelle est que les voitures électriques ne se limitent pas seulement à consommer du courant, mais qu’elles peuvent également en réinjecter dans le réseau lorsqu’elles ne roulent pas. Les ménages peuvent ainsi utiliser le courant des voitures électriques aux heures de pointe, tandis que celles-ci se rechargent intégralement la nuit, à un tarif avantageux.

Et comment cela fonctionne-t-il?

Une voiture privĂ©e reste en moyenne stationnĂ©e jusqu’à 23 heures par jour. Grâce Ă  la technologie V2X, ces vĂ©hicules «à l’arrĂŞt» peuvent ainsi se muter en powerbanks mobiles, formant une gigantesque batterie capable de restituer de l’énergie. Les gestionnaires de rĂ©seau de distribution et les mĂ©nages peuvent ainsi utiliser le courant des voitures Ă©lectriques aux heures de pointe. Pour l'autopartage, les choses sont bien sĂ»r un peu diffĂ©rentes, car les vĂ©hicules sont davantage utilisĂ©s. Grâce au système de rĂ©servation, la technologie peut dĂ©cider quand charger ou dĂ©charger la batterie, afin qu’il y ait toujours suffisamment d’énergie et que nos client(e)s ne soient pas impactĂ©(e)s.

[Translate to Francais:] Die Ladesäule für bidirektionales Laden von Mobility und V2X Suisse.

Pourquoi avons-nous besoin de cette technologie justement maintenant?

De plus en plus de véhicules électriques circulent en Suisse. Le développement de l’électromobilité est certes une tendance positive, mais il renforce également le besoin en énergie. Un défi majeur réside entre autres dans la capacité de stocker temporairement l’énergie afin qu’il y ait toujours suffisamment de courant disponible aux heures de pointe. Des voitures à charge bidirectionnelle peuvent constituer une solution plus intelligente et avantageuse, tout en contribuant à la stabilité du réseau. Autrement dit: grâce à la technologie V2X, les véhicules électriques seront une partie de la solution et non une partie du problème.

Qui prend part au projet?

Ă€ elle seule, une Ă©quipe ne peut pas mener un projet d’une telle ampleur et complexitĂ©. En dehors de Mobility, qui  en assure la direction, ce projet rassemble le constructeur automobile Honda, la plateforme logicielle sun2wheel, le dĂ©veloppeur de stations de recharge EVTEC ainsi que l’agrĂ©gateur tiko et novatlantis en tant que collaborateur scientifique. Par ailleurs, le projet est soutenu par le programme pilote et de dĂ©monstration de l’Office fĂ©dĂ©ral de l’énergie OFEN.

Qu’est-ce qui rend ce projet si spécial?

Dès septembre 2022 , 50 Â«Honda e» seront utilisĂ©es sur environ 40 emplacements Mobility pendant un an dans toute la Suisse. Pour V2X Suisse, il s’agit du premier test Ă  grande Ă©chelle de ce type.

Quelle sera la suite des événements après la phase pilote?

Le projet est conçu de manière à pouvoir être directement transféré vers une utilisation en continu s’il est fructueux. Les résultats de l’exploitation test d’une année nous apporteront l’expérience nécessaire pour maîtriser les défis techniques et réglementaires de la recharge bidirectionnelle.

Pourquoi le projet est-il parfaitement adapté à Mobility?

D’une part, Mobility a toujours pensé et fait les choses différemment depuis sa création en 1997. D’autre part, Mobility veut devenir climatiquement neutre. L’entreprise s’est donc fixé comme objectif de rendre toute sa flotte électrique d’ici 2030 au plus tard. «Dans ce contexte, nous sommes naturellement très intéressés dans les nouvelles technologies qui nous aident à atteindre cet objectif», souligne Roland Lötscher. Le CEO de Mobility voit dans la technologie V2X une «superbe opportunité» pour l’entreprise de car sharing.

Des forces unies, lors de la "mise en perce".

Qu’est-ce que change V2X pour les clients?

Rien! Nous clients utiliseront les véhicules V2X exactement comme tous les autres véhicules.

En savoir plus sur le projet V2X Suisse: https://www.mobility.ch/fr/v2x

Comment voyez-vous l’éventualitĂ© de voir les voitures Mobility devenir de grosses powerbanks sur quatre roues? Nous avons hâte de connaĂ®tre votre avis sur notre dernier projet pionnier.  

La version de ton navigateur n’est plus prise en charge

Mets à jour ton navigateur ou utilise une alternative. Nous te recommandons d’utiliser Google Chrome, Safari, Edge ou Firefox.