Le car sharing ne peut fonctionner qu’avec le respect d’autrui

Près de 200 personnes s’engagent pour que les voitures Mobility restent propres et sĂ»res. Leur chef, Markus Hyler, est Ă  son poste depuis sept ans. Nous avons donc voulu savoir: qu’en est-il des sinistres et de la propretĂ© chez Mobility? Et les utilisateurs Mobility sont-ils d’aussi piètres conducteurs que le suggèrent les mauvaises langues?

16.08.2021

  • Mobility

3’000 voitures réparties aux quatre coins de la Suisse. Comment faites-vous pour maintenir une flotte aussi importante en état?

Cela n’est possible qu’avec des ressources humaines importantes et beaucoup d’engagement. Nous sommes particulièrement consciencieux quant à la sécurité des véhicules et effectuons des contrôles réguliers. Et nous faisons naturellement de notre mieux lors du nettoyage. Après tout, les voitures sont la carte de visite de Mobility.

Combien de collaborateurs s’occupent du nettoyage?

Environ 200. 43 d'entre eux sont employés du ServiceMobil et s'occupent de la majorité de nos voitures. En outre, plus de 140 préposés aux véhicules nous soutiennent: La plupart d'entre eux sont inscrits comme sociétaires et effectuent des travaux de nettoyage sur une base horaire. Nous travaillons main dans la main et j’en suis fier.

Votre travail a-t-il évolué au fil des ans?

Oui, car les véhicules ont énormément changé. Avant, nous devions parfois remplacer une ampoule. Aujourd’hui, l’électronique nous demande beaucoup plus de travail. En outre, les divers types de motorisation (essence, diesel, hybride ou électrique) présentent différents défis. Heureusement, cela changera aussi dès que nous serons entièrement passés à l’électromobilité.

« Traitez les voitures Mobility avec autant de soin et de prĂ©caution que s’il s’agissait des vĂ´tres. »

Comment déterminez-vous quelle voiture doit être nettoyée?

Nous avons un rythme fixe. Nous l’adaptons au besoin, que ce soit pour des véhicules donnés ou pour toute une catégorie de véhicules. Concrètement, si une voiture roule beaucoup, nous la nettoyons plus souvent. Les collaborateurs connaissent parfaitement leurs secteurs et peuvent réagir en conséquence.

Le nombre de car sharers ne cesse d’augmenter. Aujourd’hui, ils sont 245’000 à se déplacer avec Mobility. Cela a-t-il des conséquences négatives sur la propreté?

Par rapport au nombre de trajets, les chiffres n’ont quasiment pas changé. Néanmoins, notre service clientèle reçoit malheureusement toujours plus d’appels à cause du littering. Pour le dire autrement, les clients laissent plus souvent des déchets dans les voitures. Je trouve cela dommage et incompréhensible. Au final, Mobility est une communauté, un partage. Le car sharing ne peut fonctionner que si chacune et chacun respecte autrui. Voici donc ma requête: traitez les voitures Mobility avec autant de soin et de précaution que s’il s’agissait des vôtres.

« Les clients Mobility conduisent tout aussi bien ou mal que les autres automobilistes. »

Que faire si je monte dans une voiture sale?

Il est normal que la zone des pieds et l’extérieur soient un peu sales, surtout lorsque le temps est pluvieux. Nous les nettoyons alors dans le cadre du cycle de nettoyage régulier. En cas de salissures plus importantes, nous vous serions reconnaissants de nous contacter, de préférence par téléphone ou par formulaire de contact sur le site Internet. Nous intervenons alors pour remettre la voiture en état et pouvons ensuite facturer les coûts à la personne responsable.

Une question qui me brûle les lèvres: les clients Mobility sont-ils vraiment si mauvais conducteurs qu’on le prétend?

Non. Les utilisateurs Mobility conduisent tout aussi bien ou mal que les autres automobilistes. Cela dit, nos voitures se remarquent facilement dans la circulation en raison de leur couleur rouge. Mais demandez-vous: combien de fois vous êtes-vous déjà énervé à cause d’un conducteur lambda? Et vous avez déjà votre réponse.

Les trois conseils principaux avant le trajet

1

Faites le tour de la voiture.

Si vous voyez un dommage, vérifiez qu’il a bien été déclaré dans l’application Mobility. Dans le cas contraire, appelez notre centrale de services au 0848 824 812.

2

Si la voiture est excessivement sale...

... contactez-nous par téléphone ou via le chat sur le site Internet de Mobility.

3

Réglez les rétroviseurs, la position de votre siège, la radio et le GPS.

VĂ©rifiez rapidement si vous comprenez toutes les fonctions de la voiture. 

Quels sont les sinistres les plus fréquents?

Les rayures et les bosses qui surviennent lors du stationnement. Il est regrettable que tous les sinistres ne nous soient pas signalés. Car vous êtes bien couverts en tant que clients Mobility. Par ailleurs, cela nous oblige à courir après la personne responsable pour déterminer son identité.

Que peut-on faire pour se déplacer dans les meilleures conditions possibles?

Réglez tranquillement les rétroviseurs, la position de votre siège, la radio et le GPS et étudiez les commandes et les fonctions de la voiture. Prendre le temps d’effectuer tous ces gestes est le b.a.-ba de la sécurité. En outre, un nombre croissant de modèles de voitures ont des systèmes d’assistance au stationnement ou indiquent visuellement la proximité d’un obstacle.

Que faire si l’on crée un sinistre malgré tout?

Ne vous faites pas de souci: appelez simplement notre centrale de services 24h/24. Elle s’occupera de la suite de la procédure. En cas d’implication de tiers, remplissez impérativement le constat d’accident pour nous l’envoyer.
Mais assez parlé de sinistres. Je souhaite à tous les clients et clientes un trajet en toute propreté et en toute sécurité.

La version de ton navigateur n’est plus prise en charge

Mets à jour ton navigateur ou utilise une alternative. Nous te recommandons d’utiliser Google Chrome, Safari, Edge ou Firefox.