Les trains et les voitures aussi laissent une empreinte Ă©cologique

Vous dĂ©sirez vous dĂ©placer sans nuire Ă  l’environnement? Il faut pour cela tenir compte de diffĂ©rents facteurs – en particulier de la consommation d’énergie cachĂ©e, ce que l’on appelle l’«énergie grise».

20.10.2020

  • DurabilitĂ©

Le trafic est le premier émetteur de gaz à effet de serre en Suisse: selon l’Office fédéral de la statistique, 40% des émissions de CO2 lui étaient attribuables en 2018. On comprend donc bien que beaucoup se demandent avec quel type de mobilité ils ont le moins d’impact sur l’environnement. Si vous comparez différents moyens de transport, sur quarks.de par exemple, les émissions de CO2 pour 100 km sont les suivantes:

  • Avion: 21 kg
  • Voiture Ă  essence de classe moyenne: 19 kg
  • Voiture au diesel de classe moyenne: 16 kg
  • Voiture Ă©lectrique de classe moyenne (calculĂ© sur la base du mix Ă©lectrique allemand moyen): 12 kg
  • Trains comme l’IC et l’ICE: 4 kg
  • Autocar longue distance: 2 kg

Donc la réponse est évidente?

Non. Certes, il est très important d’avoir conscience des émissions produites par l’utilisation d’un moyen de transport. Cependant, outre les émissions directes, il existe également une consommation d’énergie indirecte cachée – ce que l’on appelle l’énergie «grise».

Qu’est-ce que l’«énergie grise»?

L’énergie grise résulte de différents processus: de l’extraction de matières premières, de la fabrication de produits, de leur transport, de leur conditionnement, de leur stockage, de leur vente et de leur élimination ainsi que des offres de prestations. Il n’y a donc, en principe, rien qui ne produise pas d’énergie grise. Et elle représente une grosse part du gâteau: selon la Fondation Suisse de l’Énergie, les deux tiers de la consommation énergétique d’un foyer moyen suisse sont attribuables à l’énergie grise.

Bien que l'énergie grise représente une grande partie de la consommation d'énergie, elle n'est pas visible pour la plupart des gens.

Qu’est-ce que cela signifie pour le trafic?

Si l’on veut calculer l’empreinte écologique d’un moyen de transport, on ne saurait se contenter de relever les émissions produites durant son utilisation. Pour être correct, il faut également tenir compte de l’énergie nécessaire pour la fabrication et l’élimination des véhicules, pour la construction et l’entretien des voies de transport (routes, réseau ferroviaire, tunnels), pour la régulation de ces voies (par des feux de circulation et des postes d’aiguillage p. ex.), ainsi que pour l’exploitation des infrastructures (gares et aéroports).
 

C’est ainsi que le «Handelszeitung» a calculĂ© que, pour la construction de la ligne ferroviaire de 170 km reliant Cologne et Francfort, la seule production des rails avait probablement entraĂ®nĂ© l’émission de 84ĘĽ000 tonnes de CO2. Et mĂŞme de plus de 860ĘĽ000 tonnes pour l’acier et le bĂ©ton qui ont Ă©tĂ© nĂ©cessaires pour construire les 47 km de tunnel. Ainsi, selon les auteurs, au bout de 35 ans d’utilisation par 500 millions de passagers, les Ă©missions se situent encore entre 4 et 6 kg de CO2 par personne et par trajet.

Environ 99 millions de passagers, plus que jamais, voyageront Ă  bord d'ICE de la Deutsche Bahn en 2019.
Copyright : Deutsche Bahn AG / Claus Weber

Que faire alors?

Comme vous pouvez le constater, en matière de mobilitĂ© et de respect de l’environnement, il n’est pas simple de tenir compte de tout. Mais vous faites dĂ©jĂ  beaucoup si vous utilisez frĂ©quemment les transports publics ou/et votre vĂ©lo, si vous prenez rarement l’avion, si vous utilisez des voitures sur le modèle du partage, si vous conduisez vos propres voitures aussi longtemps que possible et si vous optez pour une voiture Ă©lectrique au lieu d’une voiture Ă  essence ou au diesel lors de votre prochaine acquisition. Une compensation carbone contribue Ă  l’élimination, dans le futur, des Ă©missions produites.

Économiser le CO2 avec Mobility

Avec Mobility, vous pouvez compenser vos émissions de CO2 grâce à la coopération avec la fondation myclimate. Ensemble, nous prenons la route de manière durable.

En savoir plus sur myclimate et Mobility

Pour une meilleure expérience utilisateur

... tiens ton navigateur à jour. Nous te recommandons d’utiliser Google Chrome, Safari ou Firefox.