Communiqués de presse Mobility 2022

09.06.2022 – Mobility développe son offre d’été

À l’occasion du début de l’été, Mobility étend sa flotte en la dotant de 30 cabriolets Mini Cooper. Dans le même temps, l’offre dans le canton du Tessin va s’étoffer comme jamais pendant la belle saison. Les habitants extérieurs au canton et la population autochtone pourront ainsi profiter pleinement des possibilités offertes par le car sharing.

Dès à présent, Mobility Société Coopérative propose de nouveau à ses clients la catégorie Cabrio. L’entreprise d’autopartage met à disposition 30 véhicules Mini Cooper S dans toute la Suisse, de Ge-nève à Coire en passant par Zurich. La porte-parole de Mobility Stéphanie Gonzalez indique: «Nous sommes très heureux de proposer de nouveau cette catégorie car la communauté Mobility apprécie grandement les cabriolets.» Désormais, ces modèles, qui font partie des quelque 3000 véhicules de la flotte, pourront être réservés au-delà de l’automne. Mobility entend proposer un véhicule adapté à chaque situation, de la petite voiture électrique à l’utilitaire en passant par les combis. «Le plus grand nombre de personnes possible seront ainsi convaincues de l’intérêt du car sharing et renonceront à utiliser leur propre voiture.»

19 véhicules supplémentaires au Tessin
Chaque année, Mobility développe pendant les mois d’été son offre dans différentes villes de Suisse, notamment au Tessin. Lorsque les beaux jours reviennent, la demande y augmente à chaque fois for-tement. Environ la moitié des réservations sont réalisées par des utilisateurs ne résidant pas dans le canton. Cette année, Mobility accentue comme jamais le développement de sa flotte au Tessin. 63 voi-tures de car sharing y sont disponibles, soit 19 de plus qu’en hiver. Des véhicules supplémentaires sont par exemple disponibles à Locarno, Lugano et Bellinzone. Par ailleurs, un nouvel emplacement fixe a vu le jour cette semaine, à Castione. «Rien qu’à partir de la demande, nous pourrions proposer encore plus de voitures pendant l’été, ajoute Stéphanie Gonzalez. Dans cette optique, plus de places de parc en location doivent néanmoins être disponibles.» Les amateurs tessinois de voitures électriques seront ravis d’apprendre une autre information intéres-sante. Pendant l’été, six places de parc Mobility seront électrifiées à la gare de Bellinzone. D’ici 2030, toute la flotte de la société coopérative sera passée à l’électrique. Le développement de l’infrastructure de recharge dans toute la Suisse est actuellement en phase de préparation.

PHOTOS
TĂ©lĂ©chargement de photos libres de droits: www.mobility.ch/archives-photographiques

CONTACT
Stéphanie Gonzalez, Porte-parole Suisse Romande
Téléphone 041 248 27 32, presse(at)mobility.ch

24.05.2022 – Mobility met fin à l’offre de free-float à Bâle

Mobility Société Coopérative met fin à Mobility Go à Bâle en raison du recul de la demande et des charges d’exploitation élevées. Les enseignements tirés de cette offre locale de free-float serviront maintenant pour le développement du car sharing lié à une station.

Après huit ans d’exploitation, l’heure est venue pour Mobility Société Coopérative de mettre un terme au concept de car sharing en free-float. L’offre de Mobility Go s’arrêtera à compter du 7 juin. Avec ce type de car sharing, la voiture peut être restituée à n’importe quelle place de parc publique tandis qu’avec le système d’autopartage en boucle classique, le véhicule doit être rendu à son emplacement de départ.

Une tendance qui perdure
Mobility avait à l’époque choisi de lancer une offre de free-float pour évaluer cette tendance qui s’imposait dans toute l’Europe. L’objectif était d’établir le concept en Suisse et de le rendre rentable. Mais au cours des dernières années, les chiffres ont accusé un certain recul. La pandémie de coronavirus est venue renforcer cet effet, de sorte que l’offre a été arrêtée tout d’abord à Genève en 2020. On espérait un renversement de tendance à Bâle et diverses mesures ont été mises en oeuvre en ce sens, sans toutefois parvenir à l’effet escompté. À cela sont venues s’ajouter des charges d’exploitation élevées. «Nous avons été convaincus pendant longtemps par l’offre de free-float et nous croyions à son succès», explique Roland Lötscher, CEO de Mobility. «Malgré notre enthousiasme pour l’innovation, nous devons tenir compte de la réaction à long terme du marché et gérer nos ressources de manière durable en tant que société coopérative.»

De nouveaux enseignements sur le comportement des clients
Mobility se concentre pour l’heure sur le développement de son activité clé. «Nous allons mettre à profit les précieux enseignements que Mobility Go nous a apportés sur les plans organisationnel et technique pour développer le car sharing lié à une station», affirme Roland Lötscher. Les leçons tirées incluent ainsi notamment la possibilité d’intégrer les clientes et clients au moyen d’incitations pour piloter l’offre. Grâce à ces enseignements, on peut envisager un avenir où le moment de la fin de la réservation ou l’emplacement de destination au sein d’une zone urbaine seront laissés libres. Des clarifications et tests correspondants sont prévus.

Le free-float en bref:
L’idée du free-float consiste à localiser et à réserver spontanément les véhicules partagés au moyen d’une application et à les restituer ensuite sur les places de parc publiques. Mobility a lancé l’offre il y a huit ans à avec sa filiale Catch a Car à Bâle et en a également fait profiter Genève entretemps. En 2019, «Catch a Car» a réintégré l’entreprise avec la désignation Mobility Go.

PHOTOS
TĂ©lĂ©chargement de photos libres de droits: www.mobility.ch/archives-photographiques

CONTACT
Stéphanie Gonzalez, Porte-parole Suisse Romande
Téléphone 041 248 27 32, presse(at)mobility.ch

31.03.2022 – Mobility accroît son chiffre d’affaires et son bénéfice

L’entreprise de car sharing Mobility peut se targuer d’avoir réalisé un exercice 2021 satisfaisant. En dépit de la prolongation de la pandémie, la société coopérative a enregistré un chiffre d’affaires de 80.7 millions de francs et un bénéfice de 2.8 millions de francs. Nous devons ces bons résultats principalement à la croissance du segment des clients privés.

Comme le montrent les chiffres, les véhicules rouges emblématiques de Mobility Société Coopérative ont été bien mis à profit l’année dernière. La coopérative enregistre en effet une hausse de son chiffre d’affaires annuel, qui atteint CHF 80.7 millions (+6,8%) et de son bénéfice, qui s’établit à CHF 2.8 millions (+6.4%).

Alors que les transports publics sont globalement restés peu utilisés en Suisse en 2021 à cause de la pandémie, les véhicules Mobility ont de nouveau été plus sollicités. Les réservations des clientes et clients ont été plus fréquentes et en moyenne plus longues. «Je suis heureux que la croissance du segment des clients privés nous ait permis de plus que compenser les effets négatifs de la pandémie», indique le directeur Roland Lötscher. Malgré tout, le Covid-19 a laissé des traces: après un important recul en 2020, les chiffres du segment des clients business ont stagné à leur niveau de l’année précédente. Dans ce segment, Mobility espère un rétablissement sensible en 2022.

Mobility a opéré une prospection florissante de la clientèle. Comme pendant l’année précédente, la coopérative enregistre une croissance de 9%. Grâce à cette hausse de 22’100 personnes, Mobility a totalisé 267’100 utilisateurs. Dans le même temps, Mobility a apuré sa base clientèle et supprimé environ 25’000 jeux de données. Roland Lötscher apporte des précisions: «Il s’agissait de doublons de données clients inactives que nous avons triées.» Au final, le nouveau total des clients s’élève à 242’300 personnes.

Un véhicule Mobility sur dix bientôt électrique
La numérisation de notre entreprise de car sharing va de pair avec l’électrification de l’ensemble de la flotte de véhicules d’ici 2030. Sur notre flotte d’environ 3000 voitures, déjà 200 sont à motorisation électrique. Cette année, la flotte devrait compter autant de véhicules électriques en plus. Par ailleurs, les préparatifs liés au développement de l’infrastructure de recharge battent leur plein, en collaboration avec des partenaires comme les CFF, le groupe Raiffeisen et des villes suisses.

PHOTOS
TĂ©lĂ©chargement de photos libres de droits: www.mobility.ch/archives-photographiques

CONTACT
Stéphanie Gonzalez, Porte-parole Suisse Romande
Téléphone 041 248 27 32, presse(at)mobility.ch

19.01.2022 – Un essai novateur avec des voitures électriques à charge bidirectionnelle

Le projet «V2X Suisse» est porté par sept entreprises suisses pour explorer de manière innovante l’utilisation des voitures électriques pour la stabilisation des réseaux électriques. Les voitures électriques Mobility utiliseront la charge bidirectionnelle pour réinjecter de l’énergie dans le réseau électrique lorsqu’elles ne roulent pas. Il s’agit du premier test de ce type à grande échelle et permettra ainsi d’évaluer l’avenir de cette technologie en Suisse et ailleurs.

L’avenir est aux voitures électriques. Y compris chez le spécialiste du car sharing Mobility: d’ici 2030 au plus tard, l’intégralité de ses 3’000 véhicules sera électrique. Mais ce qui profite à l’environnement peut aussi être un défi en matière de consommation électrique et de stabilité du réseau. Le projet «V2X Suisse» récemment lancé veut trouver des solutions à ce problème en unissant les forces: un prestataire de mobilité (Mobility), un constructeur automobile (Honda R&D Europe et Honda Motor Europe), un développeur de logiciels (sun2wheel AG), un développeur de bornes de recharge (EVTEC), un agrégateur (tiko), des clients de flexibilité et le monde scientifique (novatlantis en collaboration avec ETH) travaillent main dans la main. «Ensemble, nous mettrons rapidement les voitures à charge bidirectionnelle en circulation et pourrons ainsi collecter des expériences nécessaires de toute urgence», explique Marco Piffaretti, responsable du projet «V2X Suisse» et expert en électromobilité chez Mobility. Il existe néanmoins peu de connaissances pratiques en Suisse quant aux défis techniques, règlementaires et organisationnels de la charge bidirectionnelle. «Nous avançons tels des pionniers avec nos partenaires de projet et fournirons des résultats qui donneront de l’élan à cette technologie en Suisse et ailleurs.» Le projet est soutenu par le programme pilote et de démonstration de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN).

Test avec les voitures Ă©lectriques Mobility
Les préparatifs conjoints se dérouleront jusqu’en septembre 2022, après quoi 50 «Honda e» seront mises en service sur près de 40 emplacements Mobility dans toute la Suisse pendant un an. Ce sera alors la première fois que des voitures de série à charge bidirectionnelle contribueront à grande échelle à la mobilité quotidienne des citoyennes et citoyens – et qu’elles seront testées dans différentes conditions, tant rurales qu’urbaines. Les perspectives sont prometteuses: si une voiture électrique Mobility à charge bidirectionnelle ne roule pas, elle peut réinjecter jusqu’à 20 kW dans le réseau électrique. Rapporté à l’ensemble de la flotte de car sharing, cela représenterait 60 MW, soit une performance supérieure à ce que peut par exemple fournir la centrale tessinoise de pompage turbinage Peccia. Cette performance électrique contribuera à stabiliser le réseau électrique, à minimiser les problèmes de capacité du réseau de distribution et à empêcher, réduire ou reporter le renforcement coûteux de ce dernier. M. Piffaretti en est d’ailleurs convaincu: «L’électromobilité d’avenir est partagée, bidirectionnelle et utile au réseau.» Véritable première mondiale, «V2X Suisse» utilisera le système de charge CCS, la prise standard à niveau international pour la recharge rapide en courant continu.

Des objectifs ambitieux
D’ici la clôture du projet fin 2023, de nombreuses étapes sont planifiées: des essais sont tout d’abord nécessaires pour voir comment cette technologie peut stabiliser le réseau électrique et optimiser l’autoconsommation des emplacements dotés d’installations photovoltaïques. Ensuite, le potentiel économique des véhicules à charge bidirectionnelle en Suisse sera analysé. Enfin, la concurrence entre les clients potentiels de la flexibilité offerte par la flotte de véhicules comme Swissgrid, les gestionnaires de réseau de distribution ou les regroupements pour la consommation propre (RCP) sera testée.

«V2X Suisse»: Détails techniques
«V2X Suisse» intervient dans toute la Suisse et donc dans différentes conditions. Près de 40 emplacements Mobility seront équipés d’un total de 50 voitures électriques Honda e à charge bidirectionnelle allant jusqu’à +/- 20kW. Deux types de bornes de recharge seront utilisés: d’une part des bornes de recharge DC bidirectionnelles d’EVTEC, développées spécialement pour ce projet avec une double sortie CCS (Combined Charging System) combinable, et d’autre part des bornes de recharge DC bidirectionnelles Honda Power Manager avec une sortie CCS simple. Toutes deux sont équipées de récepteurs de télécommande centralisée pour les gestionnaires de réseau de distribution, ainsi que d’une interface numérique. Cette dernière nécessitera le développement d’une plate-forme informatique Cloud-to-Cloud, qui gèrera la puissance disponible par intervalles d’un quart d’heure pour chaque voiture électrique Mobility (c.-à-d. propose, attribue, voire régule directement et mesure pour permettre/contrôler la facturation). Cette solution de cloud à cloud développée par sun2wheel recoupe les informations concernant la disponibilité des réservations Mobility avec celles de l’agrégateur de flexibilité tiko pertinent pour Swissgrid.


PHOTOS
TĂ©lĂ©chargement de photos libres de droits: www.mobility.ch/archives-photographiques

CONTACTS

12.01.2022 – Électromobilité: Mobility et Raiffeisen nouent un partenariat

Deux coopératives, un partenariat: pour donner un élan supplémentaire à la mobilité électrique par-tagée, Mobility collabore avec Raiffeisen. Plus de 820 agences Raiffeisen peuvent désormais pro-poser directement sur le pas de leur porte des voitures électriques Mobility.

Pour préserver l’environnement, Mobility entend faire passer ses 3000 voitures à l’électrique d’ici 2030 au plus tard. Le principal obstacle à cet égard réside dans la mise en place de l’infrastructure de recharge. Avec Raiffeisen, la prestataire de car sharing a trouvé une partenaire importante sur la voie de la mobilité neutre en CO2. Désormais, toutes les banques Raiffeisen du pays peuvent proposer des voitures élec-triques Mobility devant leur agence, une collaboration qui ouvre des portes, comme l’explique Roland Löt-scher, CEO de Mobility: «Nous pouvons ainsi non seulement étendre rapidement notre réseau d’emplace-ments électriques, mais aussi rendre le car sharing attrayant pour un grand nombre de personnes. Il s’agit pour nous d’une opportunité unique pour établir encore mieux la mobilité durable en Suisse», se réjouit R. Lötscher.

Une première à Fribourg
Ce sont les banques Raiffeisen locales qui décident de profiter ou non de l’offre électrique de Mobility. Pour le stationnement d’un ou plusieurs véhicules électriques, il leur suffit de fournir les places de parc et de contribuer aux frais d’exploitation annuels. Mobility s’occupe de tout le reste, c’est-à-dire aussi des bornes de recharge et de l’acquisition des véhicules. Plusieurs banques Raiffeisen ont déjà fait part de leur intérêt, donc celle de Fribourg Est, qui proposera ainsi le premier véhicule électrique à partir de fin janvier. «Ce partenariat s’inscrit dans la droite ligne de nos valeurs coopératives. Nous pouvons apporter une valeur ajoutée directe et durable à notre région», souligne Nathalie Sahli, présidente de la direction de la banque. Les clientes et clients MemberPlus de Raiffeisen bénéficient de diverses offres spéciales et réductions.


PHOTOS
TĂ©lĂ©chargement de photos libres de droits: www.mobility.ch/archives-photographiques

CONTACT
Stéphanie Gonzalez, porte-parole Suisse romande
téléphone 041 248 27 32, presse(at)mobility.ch

Communiqués de presse d’autres années

La version de ton navigateur n’est plus prise en charge

Mets à jour ton navigateur ou utilise une alternative. Nous te recommandons d’utiliser Google Chrome, Safari, Edge ou Firefox.