Votre navigateur est obsolète et n’est plus soutenu. Pour pouvoir regarder ce site Internet sans erreurs, il vous faut un navigateur actualisé. Veuillez effectuer une mise à niveau pour un navigateur plus moderne. Merci.
Chrome Internet Explorer Safari Firefox

ENTRETIEN

"Pas évident de changer de cap"

Le car pooling est une voie intéressante et importante vers une mobilité plus durable, selon Thomas Sauter-Servaes, expert des transports. Mais ce n’est pas une voie sans embûches.

Thomas Sauter-Servaes, expert des transports, dirige la filière bachelor "Systèmes de transport" à la ZHAW.

Mobility lance une nouvelle plateforme de covoiturage. Qu’en pensez-vous?
C’est une bonne chose et c’est aussi une décision courageuse. De nombreuses entreprises ont déjà tenté l’expérience, sans succès. Je suis donc curieux de voir ce que cela donnera avec Mobility.

À quoi songez-vous quand on vous parle de car pooling?
À l’efficacité. Pour moi, c’est très clair: Nous n’avons aucun problème d’infrastructure en Suisse. Ce qui cloche, c’est le taux d’utilisation des moyens de transport. Le fait que pratiquement chacun soit seul dans sa voiture aux heures de pointe a un impact négatif sur le trafic, l’environnement et notre santé. Il est cependant difficile de convaincre les gens de changer de cap.

"Nous n’avons aucun problème d’infrastructure en Suisse. Ce qui cloche, c’est le taux d’utilisation des moyens de transport."

Thomas Sauter-Servaes

Pourquoi?
Parce que les incitants extérieurs qui, selon moi, contribuent au succès du car pooling sont trop souvent absents des agendas politiques. Songeons aux voies de covoiturage ou aux voies réservées aux voitures transportant plusieurs passagers, comme il en existe aux États-Unis. Pourquoi n’autorise-t-on pas en Suisse ces voitures à emprunter les bandes d’arrêt d’urgence, du moins à certaines heures de la journée? Et chose plus importante encore: pourquoi continue-t-on à subventionner le transport routier et ferroviaire comme on l’a toujours fait?

Vous dites que le transport est trop bon marché?
Absolument, les coûts réels sont nettement supérieurs aux prix payés par les usagers. Il n’y a donc aucune pression financière et cela freine bien sûr le développement du car pooling.

Mobility Carpool ne mise pas que sur des incitants financiers mais aussi sur d’autres facteurs tels que l’expérience commune.
C’est une bonne chose car les jeunes plus particulièrement trouvent cela important. Et il est bien sûr utile que vos clients soient fondamentalement disposés à partager des choses. Bien sûr, partager un véhicule, ce n’est pas comme partager un trajet. Les Suisses aiment pour la plupart préserver leur espace personnel.

Il y a donc un travail de persuasion à faire.
Exactement. Autrefois, on s’est imaginé qu’une fois que des solutions concrètes seraient proposées, le car pooling prendrait son envol. Aujourd’hui, les solutions sont là mais on voit bien qu’il reste malgré tout pas mal de chemin à faire.

Personnellement, avez-vous déjà proposé ou utilisé un service de covoiturage?
Non, je suis un usager convaincu des transports publics. J’ai besoin de la voiture surtout quand je me déplace en famille et là, je n’ai plus une place libre. Je pratique le covoiturage quand je me rends à un concert avec des amis par exemple. Dans ce genre de situations, c’est plus malin de voyager ensemble qu’individuellement.

Mobility CarSharing

Nouveau

Mobility Carpool

Mobility Carpool est une plateforme de covoiturage gratuite et s’adresse autant aux conducteurs qu’aux passagers. Tout fonctionne facilement, par application

En savoir plus